Arthrose infiltration

Sommaire

Plusieurs types de médicaments et de traitements sont recommandés pour soigner l'arthrose :

On conseille également le thermalisme pour l'arthrose.

Arthrose infiltration et injection : qu'est-ce que c'est ?

Les douleurs articulaires qui accompagnent l'arthrose peuvent être très pénibles, c'est pourquoi le médecin propose parfois d'injecter un médicament directement dans les articulations touchées, pour soulager la douleur lorsqu'elle est trop forte.

Il existe 2 types d'interventions principales :

  • les infiltrations locales de corticoïdes, des substances anti-inflammatoires : utilisées en cas de crise inflammatoire ;
  • les injections d'acide hyaluronique : pour lubrifier l'articulation.

À noter : il existe également les injections de PRP (Plasma Riche en Plaquettes), du plasma sanguin provenant du patient lui-même et enrichi en plaquettes par une centrifugation. Elles sont efficaces contre l'arthrose peu évoluée et les résultats peuvent être améliorés et maintenus par la répétition annuelle d’injections (il n'y a pas d'effet secondaire).

Moins connue mais réputée très efficace, l'hydrotomie percutanée consiste à injecter de l'eau de mer au niveau de l'articulation à traiter.

Ces traitements sont proposés en seconde intention, en cas de résistance et/ou d'intolérance aux antidouleurs ou anti-inflammatoires classiques :

  • ils sont fréquemment prescrits aux personnes atteintes d'arthrose au genou, lorsque le genou est gonflé et douloureux,
  • leur efficacité est variable selon l'articulation touchée et d'une personne à l'autre.

Bon à savoir : les injections intra-articulaires de corticoïdes (triamcinolone notamment) tous les trois mois pendant deux ans en cas d'arthrose du genou avec épanchement synovial entraînent une perte du volume du cartilage articulaire avec, par la suite, la nécessité de recourir fréquemment à des arthroplasties.

Arthrose et infiltration de corticoïdes : indications

Les infiltrations consistent à injecter un corticoïde dans l'articulation en cas de poussée inflammatoire.

  • Elles aident à réduire l'inflammation et la douleur.
  • Elles sont utilisées :
    • en cas de douleur nocturne, de raideur matinale et de gonflement de l'articulation avec épanchement de liquide,
    • en association avec une ponction du liquide qui s'est répandu dans l'articulation.

Bon à savoir : l’administration intra-articulaire de corticoïdes augmenterait le risque de progression de l’arthrose du genou (augmentation de la perte de cartilage), en particulier lorsque cette administration est continue.

Injection d'acide hyaluronique pour l'arthrose

Les injections d'acide hyaluronique ont pour but d'améliorer le glissement du cartilage dans l'articulation.

On appelle aussi ces injections viscosupplémentation.

Contrairement aux corticoïdes, elles sont recommandées en cas d'articulation non inflammée (froide, peu gonflée, douleur mécanique, etc.)

L'acide hyaluronique :

  • agit moins rapidement que les corticoïdes, mais sur une plus longue durée ;
  • réduit la douleur en aidant à restaurer la mobilité de l'articulation.

Bon à savoir : tous les traitements à base d’acide hyaluronique injectable dans l’arthrose du genou ne sont plus remboursés depuis le 1er décembre 2017. À noter que l’Aflar et le Collège français des médecins rhumatologues (CFMR) se sont élevés contre cette décision qui, selon eux, va à l’encontre des récentes études qui attestent de l’efficacité de ces traitements.

L'hydrotomie percutanée pour soulager l'arthrose

L’hydrotomie percutanée est une technique à la fois détoxifiante et régénérante. Elle consiste à injecter de l'eau de mer additionnée d'un chélateur, de magnésium, de vitamines et de minéraux à quelques millimètres sous la peau au niveau de l'articulation douloureuse. Cet apport réhydrate les cellules et les tissus articulaires abîmés.

L’hydrotomie percutanée est à faire pratiquer une fois par semaine (voire plus) pendant 6 semaines par un professionnel de santé (médecin ou un·e infirmier·e) puis de façon plus espacée. Cette technique qui ne présente aucun effet secondaire améliore considérablement l'arthrose dans 80 % des cas et elle peut sans problème être associée à d'autres traitements, y compris locaux.

Par ailleurs, divers autres remèdes peuvent aussi soulager l'arthrose et leur efficacité ne doit pas être négligée.

Ces pros peuvent vous aider