Harpagophyton

Sommaire

L’Harpagophytum procumbens est bien connue des personnes souffrant de douleurs rhumatismales et d’arthrose. Ses bienfaits sur la circulation sont largement attestés par la science et sa racine constitue l’ingrédient principal de nombreux anti-inflammatoires.

L’Harpagophytum ou harpagophyton pousse aux confins de la Namibie et en Afrique du Sud, dans le désert de Kalahari. Inutile d’imaginer en cultiver quelques pieds au fond de son jardin, l’Harpagophytum, plante sauvage par excellence, n’apprécie que les fortes chaleurs et les sols arides.

Toutes les infos dans notre article.

Description de l'harpagophyton

L’Harpagophytum est une plante fleurie qui produit de jolies inflorescences allant du mauve au pourpre.

Ses fruits très singuliers sont en forme de griffes très crochues, redoutables pour les cueilleurs qui s’y piquent ou pour le bétail qui s’y meurtrit les sabots. Ses crochets acérés ont donné à l’Harpagophytum le nom de griffe du diable. Son nom latin évoque un « harpon végétal ».

Harpagophyton : anti-inflammatoire reconnu

La « griffe du diable » vient au secours des articulations malmenées :

  • C'est l’un des meilleurs remèdes aujourd’hui employés pour lutter contre les douleurs liées à l’arthrite, à l’arthrose, aux rhumatismes, aux douleurs lombaires et aux crises de goutte. Pour une efficacité optimale, il est recommandé de le coupler au curcuma et à la bromélaïne (une étude a montré que leur efficacité sur la douleur et leur action anti-inflammatoire est surtout présente lorsqu'ils sont utilisés ensemble plutôt que séparément).
  • Les bénéfices d’un traitement à l’Harpagophytum sont scientifiquement prouvés : ils attestent d’une baisse significative de la douleur autant que d’une mobilité recouvrée après quelques jours de traitement.
  • Les douleurs articulaires des doigts, des lombaires, des cervicales, des hanches et des genoux sont largement apaisées par la prise régulière et encadrée médicalement d’Harpagophytum.
  • Contrairement à d’autres traitements chimiques et pharmaceutiques, les anti-inflammatoires souvent prescrits (et aujourd’hui retirés de la vente) pour lutter contre l’arthrose, la prise d’harpagophyton sous forme de gélule ou de solution buvable ne suscite pas d’effets indésirables.

À noter : les traitements à l’Harpagophytum sont également prisés par les grands sportifs qui l’emploient pour soulager leurs articulations après d’intenses efforts et ainsi éviter les tendinites.

Bon à savoir : la racine d’harpagophytum possède notamment de l’harpagoside et du procumbide, des principes actifs très efficaces, analgésiques et anti-inflammatoires. Feuilles, fleurs et tiges ne sont en revanche d’aucune utilité dans la composition des traitements. On retrouve ces substances dans la scrofulaire noueuse (Scrophularia nodosa) mais combinées à d'autres principes actifs anti-inflammatoires (tanins, flavonoïdes, aucubine...).

Autres usages de l’harpagophyton

L’harpagophyton peut également être employé pour diminuer les taux d’acide urique. À cet effet, il est souvent préconisé dans le traitement des crises de goutte en raison de son caractère anti-inflammatoire.

Harpagophyton : effets secondaires

De rares effets secondaires constatés concernent essentiellement des phénomènes ponctuels de diarrhées ou autres désagréments intestinaux, en particulier en cas de surdosage important.

Présentation de l’harpagophyton à la vente

Le plus souvent, l’Harpagophytum est vendu sous forme de gélules ou de solution buvable à diluer.

La prescription est établie par un médecin et les produits sont disponibles en pharmacie.

À noter : des produits à base d’extrait sec de racine ou de teinture mère sont plus efficaces que des produits à base de poudre de l’ensemble de la plante.

Pour aller plus loin :

Ces pros peuvent vous aider